Une première pour Jan-Michaël Poulin

Photo de Pierre-Luc Chenel
Par Pierre-Luc Chenel
Une première pour Jan-Michaël Poulin
Jan-Michaël Poulin et ses partenaires d’entraînement pour le combat qu’il mènera le 25 mai, Vladimir Kutizhynskiy et John Kinsha. (Photo : courtoisie)

Le boxeur Jan-Michaël Poulin sera de la finale du premier gala de boxe présenté par New Era Fighting & Promotion en collaboration avec le Groupe Yvon Michel, le 25 mai, au Stade Dupont Ford de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Il s’agira de la première fois que le Mascouchois fermera un gala de boxe, lui qui affrontera Jean-Michel Bolivar. Poulin croit qu’il s’agit d’une belle occasion de briller. «C’est comme une pression, mais pour bien performer à l’entraînement et garder ma motivation parfaite, autant du côté de la diète de vie que de la diète alimentaire. Ça me motive à ne pas avoir de faille et à être parfait, a avoué le boxeur de 36 ans. C’est une opportunité qui se présente pour moi. On s’attend à une belle foule là-bas.»

Jan-Michaël Poulin se battra dans un combat de six rounds pour la première fois de sa carrière. Il a dû modifier sa préparation en vue de résister deux rounds de plus dans l’affrontement prévu à 160 lb. «On augmente tout en termes de quantité, car on y va avec plus d’endurance. Ce n’est pas un entraînement différent, mais on augmente le nombre de rounds, a mentionné le pugiliste, qui a fait des séquences rapides en frappant sur un sac avec des gants de 23 lb. La récupération devient importante pour éviter une blessure et rester en forme. Le corps peut tomber si tu ne fais pas tout ce qui va avec. Le surentraînement, ce n’est pas juste de trop s’entraîner, c’est souvent de ne pas récupérer entre ses entraînements.»

Poursuivre sur sa lancée

Ce ne sera pas un premier duel entre les deux boxeurs. Jan-Michaël Poulin a remporté le premier combat par décision des juges, en mars 2018. Il voudra garder une bonne partie de son plan de match de la première fois. «Mon premier plan de match a marché et je veux seulement aiguiser les outils.

Je me vois avec une stratégie un peu similaire au premier combat, a-t-il conclu. Je vais mettre de la pression et cette fois-ci, avec l’accumulation de coups et l’énergie que je vais avoir, d’après moi, ça ne se rendra pas à la limite.»

Partager cet article

Commentez l'article

avatar