Une séance du conseil fort chargée

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
Une séance du conseil fort chargée
Le maire Marc-André Plante et le directeur général Alain Marcoux ont répondu à plusieurs questions en lien avec les mandats donnés à Flanagan Relations Publiques. (Photo : archives)

Après une semaine où Terrebonne a fait parler d’elle dans certains médias, et pas de manière positive, ce ne sont pas les sujets de discussion qui manquaient lors de la séance du conseil municipal du 25 novembre.

Des représentants de partis d’opposition et des citoyens ont fait référence aux mandats octroyés à Flanagan Relations Publiques. Le maire Marc-André Plante a essentiellement répété les propos émis dans un communiqué de presse (voir texte en page 3). Le conseiller Marc-André Michaud a présenté une résolution proposant que les 3 750 $ déboursés pour la formation «Porte-parole crédible et efficace» suivie par le maire en 2018 et donnée par Flanagan RP soient pris sur le budget du cabinet plutôt que sur celui de la Ville. La proposition a été battue.

Plus tôt dans la séance, la conseillère Nathalie Lepage a demandé le vote pour l’adoption d’un règlement proposant d’indexer les salaires des membres du conseil au taux d’augmentation du coût de la vie établi par Statistique Canada pour la grande région de Montréal. Le règlement a été adopté à la majorité après un échange entre Mme Lepage et Simon Paquin, qui lui a encore rappelé qu’elle avait elle-même proposé l’adoption d’une première version de ce règlement en janvier 2018, avant que le mode d’indexation soit fixé.

Politiques financières et contrats importants

Le conseil a adopté quatre politiques financières. Les détails ont été dévoilés en conférence de presse mardi après-midi et seront publiés sous peu dans La Revue.

Par ailleurs, des contrats importants ont été octroyés au terme d’appels d’offres. La firme Leroux, Beaudry, Picard et associés procédera aux évaluations foncières en vue des exercices financiers de 2020 à 2025 pour près de 4,9 M$. Un autre contrat de tout près de 7,5 M$ a été donné à Généreux construction pour la stabilisation de talus d’un tronçon du ruisseau Ouimet-Gascon.

Un avis de motion a aussi été donné en vue de l’adoption prochaine d’un règlement sur les sacs de plastique, dont nous connaîtrons les détails sous peu.

Avant la séance régulière, le conseil municipal a adopté à l’unanimité, en fin d’après-midi, le programme triennal d’immobilisations (PTI) 2020-2022.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar