Une Terrebonnienne au International Bowl

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
Une Terrebonnienne au International Bowl
Elisabeth Rehel fait partie des meilleures joueuses de flag football au pays et elle a l'intention d'en faire la démonstration. (Photo : courtoisie)

FLAG FOOTBALL

Pour Elisabeth Rehel, le flag football ne devait être qu’un sport à pratiquer durant la saison morte de hockey. C’est rapidement devenu son sport principal, et sa progression a été pour le moins rapide. En janvier, elle fera partie des 24 Canadiennes qui s’envoleront pour Arlington, au Texas, afin de prendre part au International Bowl.

La paramédic aujourd’hui âgée de 23 ans était en 4e secondaire lorsqu’elle a découvert le flag football, un sport qui pouvait lui permettre de garder la forme en vue de sa prochaine saison avec les Pionnières de Lanaudière, en hockey sur glace. Ne pouvant se donner à 100 % dans ces deux sports, elle a choisi de poursuivre en flag football parce qu’elle avait «eu la piqûre». Elle s’est mise à jouer dans des ligues scolaires et récréatives, où elle se démarquait de façon évidente.

En 2016, elle grossit les rangs de District Montréal, une équipe senior de calibre provincial composée de joueuses de la grande région métropolitaine.

«Je n’avais pas nécessairement pensé jouer à un haut niveau, mais mes entraîneurs m’ont fait remarquer que j’avais du potentiel», dit-elle humblement.

Encore là, la Terrebonnienne qui joue à la défense se distingue par son jeu. Si bien que les dirigeants de l’équipe nationale l’ont remarquée à la suite des championnats canadiens qui se tenaient à Saskatoon cet été. Ils ont décidé de lui offrir un poste dans l’équipe en vue de l’International Bowl, qui opposera des équipes de plusieurs pays.

Elisabeth Rehel vise la coupe du monde en 2020. Photo : courtoisie)

La coupe du monde?

En plus de vivre une première expérience en jouant à l’extérieur du Canada, Elisabeth Rehel souhaite performer, puisque ce championnat représente aussi l’une des étapes de sélection pour réduire l’équipe canadienne à 15 joueuses en vue de la Coupe du monde de flag football, en 2020, au Danemark.

«Mon objectif, c’est vraiment de me qualifier pour la coupe du monde», confie la jeune femme, tout en sachant qu’elle doit travailler sur son «impulsion et [sa] vitesse». C’est pourquoi elle s’entraîne trois fois par semaine en gymnase et qu’elle joue au deck-hockey deux fois par semaine.

Campagne de financement

Qui dit sport de haut niveau dit aussi financement. La jeune femme ira au International Bowl coûte que coûte, mais elle souhaite amasser 2 000 $, ce qui lui permettrait de payer une partie des coûts reliés au voyage. C’est pourquoi elle a lancé une campagne de financement à laquelle on peut contribuer sur Internet au www.gofundme.com/f/elisabeth-at-the-international-bowl.

Elle a l’intention de garder cette page à jour et d’y annoncer notamment la tenue de concours et d’événements, dont possiblement un tournoi de hockey bénéfice.

Partager cet article

1
Commentez l'article

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Patrick Auteurs de commentaires récents
Patrick
Invité
Patrick

Bravo Éli, on est tous ultra fiers à LBP. 🙂