Vers la première Politique de développement social

Photo de Gilles Fontaine
Par Gilles Fontaine
Vers la première Politique de développement social
La présentation des membres du comité a eu lieu à l’occasion du lancement de la démarche. Ces derniers ont profité du moment pour organiser leur première réunion de travail le 11 mars. (Photo : Gilles Fontaine)

Le 11 mars, la Ville de Terrebonne lançait une démarche de consultation citoyenne qui mènera à l’élaboration d’une Politique de développement social en présence d’une quarantaine de personnes, notamment des membres du comité de pilotage et de partenaires communautaires.

Cette démarche permettrait d’avoir une vue d’ensemble des besoins de la municipalité en matière de développement social et de reconnaître les caractéristiques spécifiques de chacune des clientèles qui seront visées par la future politique attendue au printemps 2021.

Comité de pilotage

Pour élaborer sa politique, la Ville a procédé à la mise sur pied d’un comité de pilotage composé, notamment, d’intervenants du milieu. Ils seront près d’une vingtaine de personnes à y siéger. Ce comité est présidé par Simon Paquin, conseiller municipal et président de la Commission du développement social et communautaire. D’ailleurs, une première réunion de travail a eu lieu à l’occasion du lancement de la démarche.

On sait d’ores et déjà que des consultations de citoyens et d’organismes sont prévues entre mai et août 2020. Les outils les mieux adaptés pour rejoindre chacune des clientèles visées, à savoir les personnes aînées, les familles, les jeunes, les personnes handicapées et les personnes en situation d’itinérance, seront déterminés au fil des travaux du comité.

Pour une meilleure utilisation des ressources

« Nos différents modes de consultation – qu’ils soient en ligne ou en personne – permettront d’avoir une vue d’ensemble des besoins de notre ville en matière de développement social. En tant qu’outil de planification municipale, la future politique visera notamment à assurer une meilleure cohérence des actions par l’utilisation efficiente des ressources et à faciliter l’accès des citoyennes et citoyens aux ressources et aux services », conclut Simon Paquin.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar