Vers le nouveau Vieux-Terrebonne

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
Vers le nouveau Vieux-Terrebonne
La refonte des règlements d'urbanisme et des grilles d'usages et normes du secteur du Vieux-Terrebonne prend lentement forme. (Photo: archives)

Deux ans après les consultations citoyennes pour repenser le Vieux-Terrebonne, le conseil municipal a adopté, le 11 mai, un projet de règlement visant à modifier le zonage du quartier, tout en respectant son cachet historique et patrimonial. Les citoyens auront tout l’été pour s’approprier le document et se prononcer avant l’adoption d’un second projet de règlement prévu cet automne.

Le document disponible dès maintenant sur le site Internet de la Ville de Terrebonne fait près de 200 pages, en incluant les cartes et les différentes grilles d’usages et normes. Le maire Marc-André Plante, le conseiller municipal du quartier, André Fontaine, ainsi que Michel Larue et Éliane Lessard, du service d’urbanisme de la Ville, en ont présenté les grandes lignes, le 12 mai.

On y apprend que le quartier a été découpé en 13 secteurs d’identités. « Ceux-ci ont été déterminés en fonction des caractéristiques de chacun des lieux, dans un objectif de concordance avec l’éventuel PPU-Centre-ville », précise-t-on. En effet, la redéfinition du Vieux-Terrebonne est le premier volet de ce Programme particulier d’urbanisme (PPU).

De plus, cette refonte du règlement a permis l’abrogation d’une annexe sur le positionnement commercial du Vieux-Terrebonne qui était particulièrement restrictive, comme l’a souligné Mme Lessard. Par ailleurs, le maire souligne que le nouveau règlement vise à favoriser les investissements privés et encourager les promoteurs à s’intéresser encore plus au secteur, tout en réduisant, autant que possible, le recours aux dérogations mineures.

Préserver le cachet

Quelques années se sont écoulées depuis le projet du M Vieux-Terrebonne qui consistait à transformer l’ancienne usine de la Globe Shoe, sur la rue Chapleau, en immeuble à condos de sept étages. Le promoteur derrière le projet initial attendait les nouvelles orientations de la Ville avant de suggérer un nouveau projet.

Avec ce nouveau règlement, un projet d’une telle envergure ne serait pas envisageable puisque celui-ci devrait notamment « respecter la hauteur actuelle du bâtiment », comme le précise le maire, au grand bonheur du conseiller André Fontaine.

« Le patrimoine bâti est très important, mais il y a aussi le facteur humain. Les gens ne seront pas placés devant un fait accompli, comme ça a été le cas avec l’ancienne administration », dit-il, faisant référence au projet qui avait suscité la grogne, en 2016, avant d’être battu par les résidents du secteur.

M. Fontaine s’est aussi dit « très heureux qu’une étape importante soit franchie » avec l’adoption du premier projet de règlement, et ce, « grâce au travail acharné » de tous ceux qui ont contribué à la refonte de la réglementation existante.

Pas trop tard pour se prononcer

Normalement, une consultation devrait être organisée pour permettre aux citoyens de s’exprimer sur le projet de règlement. En raison du contexte de la COVID-19, celle-ci ne pourra se tenir sous forme de rassemblement citoyen. Elle prendra plutôt la forme d’une présentation électronique. La Ville évalue actuellement quelle plateforme serait adéquate pour permettre une interaction avec les citoyens. Il sera aussi possible de faire part de ses commentaires et recommandations par courriel. Une fois que tous auront eu l’occasion de s’exprimer, le second projet de règlement sera rédigé en vue d’une adoption « vers la fin août ou le début septembre », précise la Ville dans un communiqué de presse.

Pour plus d’information, on peut joindre le service de l’urbanisme au urbanisme.durable@ville.terrebonne.qc.ca.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar