Vers une nouvelle vision d’avenir

Photo de Pénélope Clermont
Par Pénélope Clermont
Vers une nouvelle vision d’avenir
La mise en place d’un plan stratégique en matière de développement se voudra un exercice mobilisateur pour les deux administrations municipales, dont Mascouche, en pleine revitalisation de son noyau villageois.

Le développement est un moteur important pour la MRC Les Moulins, qu’il soit économique, touristique, social ou environnemental. Grandement souhaité et favorisé, il doit toutefois se réaliser de pair avec les aspirations des instances qui le façonnent. C’est pourquoi la MRC Les Moulins planche actuellement sur un plan stratégique de développement, lequel se déploiera au cours de la prochaine année. 

La MRC Les Moulins touche plusieurs sphères du développement. On n’a qu’à penser à l’aménagement du territoire, à l’environnement, au secteur agricole, au développement social, aux milieux hydriques et aux zones humides, et depuis un an, aux services économiques et touristiques. Il importe ainsi pour les élus que la MRC se dote d’une vision claire quant aux grandes orientations qu’elle prendra au cours des années à venir.

« En 2019, nous nous sommes basés sur les plans d’action de nos différents volets déjà en place, rapporte Claude Robichaud, directeur général et secrétaire-trésorier de la MRC Les Moulins. Le temps est maintenant venu d’intégrer toutes ces visions, puis de définir de nouvelles orientations et un cadre commun. »

Selon les enjeux qui en découleront, la MRC sera par la suite en mesure d’élaborer un plan d’action qui gouvernera ses opérations.

Adoption en 2020

La démarche menant au plan stratégique de développement de la MRC est déjà entamée depuis un bon moment, selon M. Robichaud, et une première proposition devrait être présentée aux élus dès décembre 2019. « Nous avons réalisé beaucoup de consultations auprès des instances concernées pour présenter au conseil de la MRC un premier plan qui offrira une vision sur cinq ans. L’adoption de ce plan se fera à la discrétion du conseil à compter de 2020, fait-il savoir. Nous sommes bien engagés dans la démarche jusqu’à maintenant et nous suivons le calendrier que nous nous sommes donné. »

Les maires des villes de Mascouche et de Terrebonne, Guillaume Tremblay et Marc-André Plante, respectivement préfet et préfet suppléant de la MRC, voient l’entrée en vigueur de ce plan d’un bon œil. « C’est un exercice mobilisateur, tant pour les employés qui se sont greffés à un nouveau groupe que pour les élus », soulève M. Plante.

Un plan amené à s’enrichir

Par ailleurs, l’objectif est d’adopter un plan stratégique dont les orientations « ne seront pas coulées dans le béton », comme le décrit le maire de Terrebonne. « Nous souhaitons demeurer suffisamment agiles pour pouvoir nous ajuster aux nouvelles tendances en matière de développement. Nous ne voulons pas d’une MRC figée dans le temps, poursuit-il. Nous voyons souvent le gouvernement ajouter des responsabilités aux MRC, alors il sera important pour nous de conserver une souplesse qui nous permettra d’enrichir le plan en fonction des opportunités qui se présenteront. »

« Ce sera intéressant de voir comment la MRC Les Moulins peut se positionner en étant à l’avant-garde des nouvelles façons de faire en matière de développement. C’est un beau rendez-vous qui se présente à nous », de conclure avec enthousiasme le directeur général de la MRC.20

Partager cet article

Commentez l'article

avatar