Yves St-Denis troque la CSA pour l’Assemblée nationale

Yves St-Denis troque la CSA pour l’Assemblée nationale
\N

C’est avec beaucoup d’émotion que le candidat libéral Yves St-Denis a appris qu’il remportait ses élections dans la circonscription d’Argenteuil, en récoltant 38,25 % des suffrages contre le péquiste Roland Richer (31,81 %) et la caquiste Nicole Chouinard (23,62 %). Pour cause, ses nouvelles fonctions à l’Assemblée nationale le forcent à quitter la présidence de la Commission scolaire des Affluents (CSA), poste qu’il occupait depuis novembre 2007. «Ce matin, je reçois beaucoup d’appels de gens de la CSA et de la région, et chacun de ces appels me chavire. Mais je vous le dis tout de suite, même si je quitte le Sud de Lanaudière pour Argenteuil, je ne suis pas prêt à abandonner ma terre comme ça. J’ai des projets en tête.» Évidemment, il se réjouit que sa formation politique ait remporté un mandat majoritaire. «Nous avons travaillé fort et nous ne sommes pas tombés dans les guerres de “salissage”. Et je ne suis pas surpris que les Québécois nous aient fait confiance, parce que nous avons un programme qui touche les vraies affaires, pour les familles, les aînés, l’éducation, l’économie… Nous avons décidé de nous attaquer à de vrais problèmes et nous allons poser des gestes réels en ce sens. Personnellement, j’ai acheté notre plan et j’en suis passionné, et notre statut de majoritaires nous permettra de gouverner et de mettre nos nombreux projets de l’avant.» (Texte : Véronick Talbot)

Partager cet article

Commentez l'article

avatar