Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Scolaire

Retour

20 juin 2022

Olivier Lapointe - reservationweb@lexismedia.ca

Des commissaires en herbe à l’école Armand-Corbeil

0622doués

©courtoisie

Les élèves de l'école secondaire Armand-Corbeil ainsi que les responsables du projet pédagogique qui ont réalisé l'exposition DIY, une exposition à faire soi-même, présentée tout l'été au Musée d'art de Joliette.

Des élèves doués et talentueux de l’école secondaire Armand-Corbeil, à Terrebonne, ont créé l’exposition DIY, une exposition à faire soi-même, présentée cet été au Musée d’art de Joliette. Âgés de 12 à 17 ans, ils ont été appelés à jouer les commissaires en choisissant chacune des 75 pièces qui font partie de leur exposition parmi les 8 500 de la collection du musée.

Geneviève Mérette, conseillère pédagogique spécialisée en douance au Centre de services scolaire des Affluents et responsable du projet, est fière du travail accompli par les participants. « Ce sont des élèves pour qui le cursus scolaire n’est pas suffisant, il ne répond pas complètement à leurs besoins. Nous devons leur offrir un enrichissement, aller plus loin avec eux », explique-t-elle.

Les douze adolescents ont travaillé en collaboration avec le Musée d’art de Joliette lors de rencontres régulières tout au long du printemps. Malgré quelques difficultés causées par la pandémie, le projet s’est terminé avec succès par le vernissage officiel de l’exposition, le 3 juin.

Mme Mérette soutient que de plus en plus d’efforts sont déployés par les écoles pour maintenir l’intérêt des jeunes doués et talentueux. Elle précise aussi que contrairement à l’image que plusieurs ont des élèves doués, il ne s’agit pas nécessairement d’enfants qui ont des notes parfaites dans toutes les matières. « Ils ne réussissent pas dans tout, mais ce sont des jeunes qui se démarquent du côté de leur créativité et de leur engagement », précise-t-elle.

Le projet a aussi permis aux participants de travailler en équipe avec des jeunes qui ont des points communs et des intérêts semblables aux leurs. « À l’adolescence, on veut être comme les autres. Il y a même des jeunes qui vont échouer volontairement à une évaluation pour ne pas être perçus comme des personnes parfaites. Le projet leur a permis d’échanger et de créer des liens avec d’autres jeunes comme eux, et ça a fait du bien à l’estime de beaucoup d’élèves », illustre la conseillère pédagogique.

L’école Armand-Corbeil a été choisie entre autres parce qu’elle offre le Programme d’éducation intermédiaire (PEI) du Baccalauréat International, un cheminement qui attire les élèves ayant de la facilité à l’école. L’instigatrice du projet souhaiterait maintenant voir se multiplier de tels projets dans les écoles desservies par le Centre de services scolaire des Affluents.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média