Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

20 juin 2022

Stéphane Fortier - sfortier@medialo.ca

Karine Prud’homme revient avec trois médailles

CHAMPIONNAT DU MONDE DE RAFTING

0522rafting1

©courtoisie

Karine Prud’homme vise d’autres championnats du monde dans l’avenir.

La Terrebonnienne Karine Prud’homme a remporté trois médailles avec son équipe lors des Championnats du monde de rafting qui se tenaient en Bosnie-Herzégovine du 25 mai au 1er juin.

Karine Prud’homme fait partie de la première équipe canadienne dans le Maître Femme, 40 ans et plus, à participer à ces championnats, et pour une première, c’est une réussite. Elles ont remporté la médaille d’argent en Sprint et en Descente de rivière, et la médaille de bronze en Tête à tête. « J’ai pris part à trois des quatre épreuves auxquelles l’équipe a participé et, ironiquement, celle à laquelle je n’ai pas participé (Slalom), c’est la seule où l’équipe n’a pas remporté de médaille », nous dit l’athlète en souriant.

Franchir des rivières en colère demande de la technique, de la vitesse et de la stratégie. C’est d’ailleurs sur ces critères que les équipes sont évaluées pour l’obtention des points, notamment. « Mais pour que tout fonctionne bien, il faut qu’il y ait une excellente communication entre les filles et ça, on l’a fort bien réussi », explique Karine, positionnée en avant à droite dans l’embarcation.

Et les qualités requises? « Il faut savoir bien lire la rivière, ça exige une bonne force musculaire, un bon cardio, de l’endurance et surtout, un bon sens de la communication dans l’équipe », de répondre la rafteuse, qui était la seule de son groupe à n’avoir bénéficié d’aucune expérience de guide en rafting.   

0522rafting2

©courtoisie

L’équipe de Karine Prud’homme en pleine action en Bosnie-Herzégovine.

Les débuts

La meilleure amie de Karine était guide de rafting dans un club et c’est ainsi que la Terrebonnienne a commencé à s’y intéresser. « J’ai fait du rafting pour le plaisir jusqu’au moment où j’ai participé à une excursion sur la rivière Colorado dans le Grand Canyon. Ça a été quelque chose, je peux vous le dire, et c’est là que l’idée de monter une équipe et de faire de la compétition est venue », relate Karine. Après avoir franchi l’étape des championnats canadiens en 2019, afin de pouvoir prendre part aux championnats du monde, il leur a fallu attendre, à cause de la pandémie, que toutes les activités reprennent. Leur patience en a valu le coup avec cette récolte de trois médailles.

La prochaine étape pour Karine Prud’homme et ses coéquipières, c’est d’aller encore plus loin. « Nous trouver un entraîneur, d’abord, et continuer à nous entraîner où ça bouge, comme à la rivière Rouge, à la rivière des Outaouais et à Valleyfield. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média