Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

06 juillet 2022

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

La Bergeronne est-elle en danger de disparition?

UNE MAISON DEUX FOIS CENTENAIRE VIENT D’ÊTRE VENDUE

0822bergeronne

©courtoisie

La Bergeronne et ses bâtiments ancestraux viennent d’être vendus.

La Bergeronne, domaine de Terrebonne où l’on retrouve la maison Pierre-Limoges et la maison Darius-Ouimet, vient d’être vendue à un entrepreneur spécialisé dans la construction de résidences pour personnes âgées.   

La maison Pierre-Limoges aurait été bâtie entre 1816 et 1823. À la fin du 20e siècle, le sculpteur Germain Bergeron l’a utilisée comme atelier et lui a donné le nom de la Bergeronne. Au total, le domaine s’étend sur 8 488 mètres carrés.

Des projets ont été présentés dans le passé, des plans d’aménagement d’ensemble (PAE) qui nécessitaient la disparition des bâtiments, soit les deux maisons, la grange et le four à pain, mais ils ont tous été refusés par la Ville de Terrebonne.   

Inquiétudes

Des organismes de défense du patrimoine se disent inquiets de l’avenir de la Bergeronne, dont la maison Pierre-Limoges, mais aussi la maison Darius-Ouimet, située juste à côté et datant, elle, de 1918. « Nous craignons pour le futur de la Bergeronne », mentionne Élaine Ayotte, du Comité de citoyens pour la sauvegarde de la Bergeronne. « Nous avons fait une demande de classement auprès du ministère de la Culture et des Communications en 2020 », ajoute-t-elle.

« Tant qu’il n’y aura pas d’engagement de la Ville de Terrebonne pour protéger ce bâtiment, c’est sûr que nous sommes inquiets de ce qui attend la Bergeronne, indique de son côté Claude Blouin, de Patrimoine et Histoire Terrebonne. Dans une certaine mesure, le fait qu’elle soit citée par la Ville la protège, mais on parle ici d’une loi sans dents. Il faut qu’il y ait une volonté commune de protéger le patrimoine. »

Interrogé au sujet de l’avenir de la propriété, le nouveau propriétaire a refusé d’émettre quelque commentaire que ce soit. 

Lisez également : La Bergeronne ne peut être démolie.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média