Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections 2022

Retour

08 septembre 2022

Le maire de Mascouche fait part de ses attentes

4821vdm

©courtoisie

Le maire de Mascouche, Guillaume Tremblay.

Le maire de Mascouche, Guillaume Tremblay, fait part de ses attentes aux partis politiques provinciaux en ce qui concerne les dossiers importants, tant pour la municipalité que pour le milieu municipal québécois.

Transport collectif et mobilité

En matière de mobilité, M. Tremblay demande des gestes concrets, alors que Mascouche investit des sommes importantes pour décongestionner son réseau local : « Nos concitoyens sont en droit de s’attendre à des investissements aussi importants de la part de Québec avec des interventions pour améliorer la mobilité sur le réseau autoroutier, notamment par l’ajout de voies réservées dans l’axe des autoroutes 25, 640 et 40. L’offre en transport en commun doit être bonifiée. Je m’attends à ce que les Mascouchois et les résidents de l’est de la couronne nord continuent de bénéficier d’un mode de transport structurant en provenance de la gare de Mascouche et que celui-ci soit optimisé. »

Environnement et protection des milieux naturels

Le maire réitère ses demandes touchant la protection des milieux naturels. Des terrains présentent un potentiel de conversion, comme l’ancien Golf de Mascouche, et offrent des opportunités de créer des espaces écologiquement riches : « Mascouche joint sa voix à la Communauté métropolitaine de Montréal pour demander au prochain gouvernement d’investir 100 M$ pour la mise sur pied d’un programme d’acquisition des espaces présentant un potentiel de conversion en espace vert ou en milieu naturel. Nous demandons aussi une refonte de la Loi sur l’expropriation afin d’obtenir davantage de moyens d’acquérir des espaces verts et de les protéger, pour le plus grand bénéfice de la population. Une telle refonte doterait les municipalités d’outils supplémentaires pour déployer des logements sociaux et communautaires sur leur territoire. »

Habitation

M. Tremblay demande des mesures en habitation, car le logement est une nécessité. « Le milieu municipal est prêt à faire sa part pour soutenir des projets permettant d’offrir un toit aux personnes en situation de vulnérabilité, aux aînés et aux familles ayant des revenus plus faibles, mais les gouvernements supérieurs doivent faire leur part en améliorant l’agilité et le financement des programmes existants. Je m’attends à des investissements massifs pour corriger le sous-financement des dernières décennies », indique celui qui est président de la commission de l’habitation et de la cohésion sociale de la CMM.

Finances publiques

Le premier magistrat demande aux élus des engagements financiers dès la première année de leur mandat pour répondre à l’augmentation des responsabilités municipales et des coûts occasionnée par l’inflation, 1 G$ pour 2022 selon l’Union des municipalités du Québec. « Le gouvernement doit être au rendez-vous dans la prochaine année pour réduire cette pression sur nos budgets. Des solutions existent. Québec pourrait, par exemple, payer la totalité de la taxe foncière de ses édifices, ce qui n’est pas le cas actuellement. Un partage croissant de la TVQ avec les municipalités permettrait de mieux diversifier nos sources de revenus », souligne Guillaume Tremblay.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média