Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

03 octobre 2022

Gilles Bordonado - gbordonado@medialo.ca

Majorités écrasantes pour la Coalition Avenir Québec

ANALYSE

1822caq

©Gilles Bordonado - La Revue

Les caquistes Pierre Fitzgibbon, Lucie Lecours et Mathieu Lemay sont réélus.

Au départ de la campagne, la Coalition Avenir Québec semblait bien en avance dans la région. Le jour du scrutin, ça s’est vérifié alors que les trois députés sortants de la CAQ ont balayé leur circonscription respective.

Pourcentages similaires, majorités accrues

Pierre Fitzgibbon, dans Terrebonne, a amassé 49,1 % des voix. C’est 6,1 % de plus qu’en 2018 pour le ministre de l’Économie et de l’Innovation, qui faisait face au député sortant Mathieu Traversy, du PQ, il y a quatre ans. Sa majorité est passée de 5 571 à 12 530 voix.

Mathieu Lemay, dans Masson, a recueilli 51,6 % des voix, un peu moins qu’en 2018 (53,1 %). Sa majorité est de 11 763 voix, quasi identique à celle de 2018 (11 038).

Dans Les Plaines, Lucie Lecours a amassé 50,5 % des appuis, presque le même pourcentage qu’en 2018 (51 %). Sa majorité est passée de 7 421 à 9 478.

Le terme « balayage » est des plus appropriés dans les circonstances, puisque les élus caquistes font bien mieux que leur parti au niveau provincial (41 %) et que la division du vote leur octroie des majorités écrasantes.

Division du vote d’opposition

Dans Terrebonne, Geneviève Couture, du Parti Québécois, recueille 18,7 % (contre 30 % pour le député sortant Mathieu Traversy en 2018). Elle est suivie de Nadia Poirier, de Québec solidaire, à 12,9 %; de Lindsay Jean, du Parti libéral, à 10,3 %; et de Daniela Andreeva, du Parti conservateur, à 8,1 %.

Dans Masson, le péquiste Stéphane Handfield recueille 18,2 % (contre 20 % pour Diane Hamelin en 2018), suivi d’Émile Bellerose-Simard, de Québec solidaire, avec 13,1 %; de François Truchon, du Parti conservateur, à 8,4 %; et du libéral Gabriel Bourret à 7,7 %.

Dans Les Plaines, Normand Ouellette, du Parti Québécois, suit la députée sortante, Lucie Lecours, avec 16,1 %, moins que les 24 % du PQ en 2018. Québec solidaire et son représentant, Richard Jr Leblanc, figurent au troisième rang avec 13,3 %. Ian Lavallée, du Parti conservateur, suit à 12,1 %, puis la jeune candidate libérale Elizabeth Stavrakakis obtient 6,9 %.

Le PQ peut se consoler de ses deuxièmes places ici, ses candidats faisant mieux que la moyenne nationale (14,7 %). Les solidaires se démarquent moins qu’à l’échelle nationale (15,4 %), mais terminent au troisième rang dans les trois circonscriptions dans Les Moulins. Si les conservateurs font beaucoup mieux qu’en 2018, ils terminent tout de même en quatrième place dans les trois circonscriptions et avec des pourcentages moindres qu’au national. Ian Lavallée, dans Les Plaines, est le seul à franchir les 10 % avec 12,3 %. Notons en terminant la déconfiture complète des libéraux. Leurs candidats croupissent tous au cinquième rang, sauf Lindsay Jean, qui a dépassé les 10 % et pris le quatrième rang dans Terrebonne.

Le Parti vert s’écroule avec 1 % et moins du vote dans les trois circonscriptions.

Participation inférieure

Quant à la participation populaire, elle est en baisse dans les trois circonscriptions. Elle est légèrement inférieure dans Masson à 71,2 % en 2022 vs 72,9 % en 2018 (-1,7 %), de même que dans Les Plaines, avec 67,6 % en 2022 vs 69,1 % en 2018 (-1,5 %). Terrebonne montre un écart plus grand, soit de presque 3 %, avec 69,4 % en 2022 vs 72,3 % en 2018.

terrebonne
masson
plaines

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média