Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

12 octobre 2022

Naomie Briand - nbriand@medialo.ca

Aller simple vers l’inconnu pour Jade et Yanouk

DE LA FRANCE À LA MALAISIE À VÉLO

001-1 v

©courtoisie

Jade Beaulieu et Yanouk Paquette ont parcouru 10 000 km à vélo.

Qui n’a jamais rêvé d’entreprendre un grand voyage autour du monde? Jade Beaulieu, de Terrebonne, et son conjoint, Yanouk Paquette, se sont lancés dans le vide, le 14 juillet 2021, pour aller de la France à la Malaisie à dos de vélo. Un voyage au bout d’eux-mêmes (et du monde) que tout le monde peut suivre hebdomadairement sur leur chaîne YouTube.

Jade Beaulieu n’avait pas d’expérience en cyclotourisme. Qu’à cela ne tienne, elle a sauté à pieds joints dans le projet Perdons les pédales, dont la date de retour à Terrebonne est encore inconnue. « Au plus tard en juillet 2023 », écrit Yanouk Paquette. Parce qu’avec le décalage horaire et leur difficulté d’accéder aux moyens de communication, La Revue a dû échanger avec eux par courriel.

Leur périple les a entre autres menés en Espagne, en Grèce, en Croatie, en Ouzbékistan et au Kirghizistan. Des pays qui arborent des paysages plus époustouflants les uns que les autres. « Les Balkans sont très sous-estimés. C'est magnifique, très naturel et plein de vestiges comme on aime voir dans d'autres pays européens populaires », écrit Jade Beaulieu.

Son conjoint mentionne quant à lui avoir été marqué par la diversité des paysages de la Turquie, de même que par la culture millénaire de l’Ouzbékistan.

Un regard différent

Voyager à vélo leur permet de voir le monde d’une façon particulière. « Un cycliste ne verra pas le sommet de la même manière qu’un automobiliste. Il y aura eu beaucoup de temps (des heures, voire des jours), de sueur et d’efforts pour l’atteindre », explique Yanouk Paquette.

L’expérience modifie aussi leur perception des gens. « En passant par des pays qui vivent dans des situations socioéconomiques si loin de ce que l'on connaît, forcément, ça me donne envie d'être une meilleure personne. On nous a beaucoup donné sans rien demander, et ce sont les plus pauvres qui veulent le plus aider, et ça, c'est très inspirant », confie Jade Beaulieu.

2222monde1

©courtoisie

Voyager à vélo implique de faire face à toutes sortes de dénivelés.

Un apprentissage réciproque

Jade et Yanouk vous diront tous les deux qu’ils ont beaucoup appris sur eux, mais aussi… sur l’autre. « Lorsque nous commencions le voyage, j’avais une pression énorme sur mes épaules. Je me sentais responsable d’avoir entraîné Jade dans cette folie. Rapidement, j’ai découvert qu’elle était le pilier de l’équipe, car elle a un sens de l’adaptation démesuré et elle sait comment nous organiser », écrit Yanouk Paquette à propos de sa conjointe.

« Le rêveur d'avant est toujours le même, mais en ce moment, il rêve sur son vélo! J'ai appris que lorsqu'il a une idée, un projet, il le mènera jusqu'au bout coûte que coûte. Et c'est grâce à ses folies qu'aujourd'hui, on réalise l'expérience de toute une vie », rétorque Jade Beaulieu.

Ensemble, ils ont appris qu’après 15 mois sur la route, il est encore possible d’être un couple uni. Pour suivre les péripéties de Jade Beaulieu et de Yanouk Paquette, rendez-vous sur YouTube, à Perdons les pédales.

LISEZ ÉGALEMENT : Ses parents impatients de la revoir

2222monde2

©courtoisie

Voyager à vélo implique aussi de faire face à toutes sortes de conditions météorologiques!

Êtes-vous d’accord avec la politique de la SAAQ d’obliger les 80+ de passer un test médical ?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média