Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Municipal

Retour

07 novembre 2022

Naomie Briand - nbriand@medialo.ca

Terrebonne tente de protéger le Corridor de biodiversité

ACTES DE VANDALISME

2622cloture

©Ville de Terrebonne - La Revue

La clôture a été érigée à l’intérieur des limites du Corridor de biodiversité, dans un secteur ciblé, soit à la frontière de Bois-des-Filion, à l’arrière des résidences de la place du Coteau.

La Ville de Terrebonne a érigé une clôture visant à préserver l’intégrité d’une portion du Corridor de biodiversité. Des actes de vandalisme auraient convaincu l’administration d’agir.

« L’objectif n’est pas d’en limiter l’accès aux citoyens, mais bien d’en assurer la protection. Il est désolant que la Ville ait dû prendre ces mesures exceptionnelles pour préserver un site appartenant à tous », précise le directeur général de la Ville, Serge Villandré, par voie de communiqué.

Près de 100 000 $

La clôture, un investissement de près de 100 000 $, a été érigée à l’intérieur des limites du Corridor de biodiversité, dans un secteur ciblé, soit à la frontière de la municipalité de Bois-des-Filion, à l’arrière des résidences de la place du Coteau.

Cette décision a été prise après que la Ville eut constaté la coupe de plusieurs dizaines d’arbres le 3 août dernier dans ce secteur du Corridor, ainsi que la dégradation des lieux liée à l’activité humaine (aménagements, dépôt de déchets, rebuts, meubles ou autres matières semblables sur le domaine public).

Les actes n’ont pas pour autant cessé. Pendant les travaux d’installation de la clôture, des actes de vandalisme ont également été perpétrés sur le bien public durant la nuit : bornes de délimitation du terrain détruites et poteaux de clôture endommagés.

Terrebonne a donc embauché une firme externe pour assurer la surveillance nocturne durant les travaux. La Ville rappelle que les vandales s’exposent à des accusations de méfaits pouvant mener à des amendes et, dans certains cas, à une peine d’emprisonnement.

James Awad réagit

Sur les médias sociaux, James Awad, l’organisateur du vol nolisé d’influenceurs, le 30 décembre dernier, en direction du Mexique, a vivement réagi à l’installation de cette clôture en bordure de ses propriétés. « La Ville de Terrebonne a installé une clôture de 75 000 $ (à partir des taxes des citoyens) pour bloquer une route me permettant d’accéder à ma propriété pour me rendre fou », a-t-il écrit (traduction libre).

M. Awad possède six propriétés sur la place du Coteau, à Bois-des-Filion.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média