Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Scolaire

Retour

08 novembre 2022

Naomie Briand - nbriand@medialo.ca

Un nombre record d’interprètes offrent leurs services

FRANCISATION DES ÉLÈVES DU CSSDA

2622virevent

Le service Vire-Vent a reçu une réponse exceptionnelle de la part de futurs bénévoles souhaitant servir d’interprètes pour les enfants en francisation.

C’est une belle surprise qui attendait le Centre de services scolaire des Affluents (CSSDA), lequel avait désespérément besoin d’interprètes bénévoles pour le service Vire-Vent : pas moins de 832 personnes ont répondu au formulaire électronique pour se porter volontaires, du jamais vu.

« C’est un élan de générosité incroyable! s’exclame le porte-parole du CSSDA, Éric Ladouceur. C’est au-delà de nos espérances. » Avec cette armée de nouveaux bénévoles, le service Vire-Vent, responsable de l’accueil, de l’intégration et de la francisation des élèves immigrants au sein du CSSDA, pourra continuer sa mission la tête tranquille.

La façon de faire est hybride dans Les Moulins et diffère de celle appliquée à Montréal, où l’on préconise plutôt une francisation à plein temps. « Ici, les élèves font deux ou trois jours en classe de langue, le reste en classe régulière », explique M. Ladouceur.

La multiplicité des langues

Pas moins de 16 langues ont été répertoriées chez les bénévoles qui ont offert leurs services à Vire-Vent. Il y a bien entendu une forte proportion de personnes qui parlent l’anglais (285), mais aussi l’arabe (251), l’espagnol (231), le créole (162), le kabyle (67), le portugais (28), l’ukrainien (9) et même l’hindi (4). Des interprètes maîtrisant d’autres langues sont aussi demandés. « On cherche toujours des gens qui parlent le bengali », invite Éric Ladouceur.

Juste avant la pandémie, rappelons que le Centre l’Avenir, inauguré en février 2019, dédié quant à lui à la francisation d’adultes immigrants, fonctionnait à plein régime, un autre signe que la MRC Les Moulins se fait de plus en plus attractive pour les nouveaux arrivants à la recherche de la paix qu’offre la banlieue.

À votre retraite, habiteriez-vous dans une résidence comme le 45 Nord ?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média