Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Affaires

Retour

14 janvier 2023

Naomie Briand - nbriand@medialo.ca

St-Hubert heureux de son arrivée

CENTROPARC DE MASCOUCHE

3523sthubert2

©Naomie Briand - La Revue

De face : le maire Guillaume Tremblay, en compagnie d’Yvon Coulombe. De dos : Éric Couture. La quantité de produits (et de boîtes de conserve de sauces de toutes sortes) est impressionnante.

Dans sa tournée du CentrOparc afin de souhaiter la bienvenue aux entreprises qui s’y sont établies, le maire de Mascouche, Guillaume Tremblay, n’a pas manqué faire un arrêt à l’entrepôt de la chaîne de rôtisseries St-Hubert. Tour d’horizon au « pays de la sauce ».

C’est tout sourire qu’Yvon Coulombe et Éric Couture, respectivement directeur logistique et gestionnaire de projet, ont ouvert les portes de l’entrepôt de 100 000 pieds carrés au groupe, dont faisait partie La Revue. Dans ce mégacentre de tri de 20 M$ où l’on travaille sur trois quarts de travail, on remplit à la chaîne les 16 camions qui approvisionnent les restaurants et les épiceries de produits St-Hubert.

À l’intérieur, les palettes de toutes sortes se croisent : 1 500 de congelé, 225 de frais et 6 900 de sec. De la sauce? Il n’en manque pas!

L’entreprise a choisi de déménager son centre d’Anjou à Mascouche parce que son bail arrivait à terme, mais aussi pour avoir des possibilités d’agrandissement. Le CentrOparc lui offre la chance d’ajouter 30 000 pieds carrés, au besoin. « Le changement était bon », se félicite Yvon Coulombe.

Main-d’œuvre

La rétention de la main-d’œuvre est bien entendu un facteur d’importance. Dans cette usine, une cinquantaine de travailleurs sont nécessaires pour faire rouler les opérations, à des salaires pouvant atteindre 20 $ de l’heure.

Le nouvel enjeu sera d’y assurer une couverture adéquate de transport en commun, pour en faciliter l’accès aux travailleurs. « Quand Congébec sera au coin de la rue (l’usine étant en construction au moment de la visite), ce sera congestionné », mentionne au passage Yvon Coulombe. Un commentaire que le maire Tremblay semble avoir bien entendu.

3523sthubert1

©Naomie Briand - La Revue

À la fin de la visite, le maire de Mascouche, Guillaume Tremblay, a remis un certificat souhaitant la bienvenue à St-Hubert au sein du CentrOparc.

À votre retraite, habiteriez-vous dans une résidence comme le 45 Nord ?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média