Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

21 janvier 2024

Pierre-Luc Chenel - redactionlarevue@medialo.ca

Gabriel Dufresne déçu à Val Saint-Côme

Coupe du monde de ski acrobatique de bosses

Gabriel Dufresne

©Photo Suzy Aubin - La Revue

Le Joliettain Gabriel Dufresne.

Gabriel Dufresne n’a pas obtenu les résultats escomptés lors de la Coupe du monde de ski acrobatique disputée, les 19 et 20 janvier, à Val Saint-Côme.

En simple, dans la première soirée, l’athlète de Joliette a pris la dernière place disponible pour la finale pour ensuite terminer au 12e rang. Une erreur lors du deuxième saut lui a coûté quelques points et l’a empêché de se qualifier pour la grande finale. « Avant le deuxième saut, ça allait super bien, a-t-il avoué. J’ai eu un petit déséquilibre dans mon saut du bas, qui m’a fait atterrir plus à gauche de la ligne et j’ai fait des petites erreurs pour revenir dans la ligne.  »

Le lendemain, aussi en soirée, Gabriel Dufresne a remporté son premier duel contre l’Australien Olivier Logan, mais a été vaincu par son compatriote Elliot Vaillancourt dans la ronde des 32. Dufresne a vu un “DNF” [course non terminée] apparaître à côté de son nom au tableau, dans une situation dont il a de la difficulté à expliquer. « On a eu un bon départ tous les deux et j’ai pu voir qu’il a fait une grosse erreur à son premier saut, a-t-il décrit. À partir de ce moment, j’ai fait une descente plus conservatrice, pendant que lui poussait pour rattraper le temps perdu. »

En milieu de parcours, Elliot Vaillancourt est tombé et il a eu un mouvement de venir dans le tracé de Gabriel Dufresne, tout en projetant un nuage de neige. « Avec le nuage de neige et le mouvement qu’il venait dans ma ligne, j’ai essayé d’arrêter, car j’avais l’impression qu’il s’en venait sur moi, a-t-il dit. J’ai traversé légèrement la ligne du milieu et c’est un “DNF” automatique dans cette situation.  »

Au terme de la décision, Gabriel Dufresne a rencontré les juges et les organisateurs pour donner sa version des faits et il voulait surtout s’assurer que la bonne décision ait été prise. « J’ai fait ça pour éviter un accident et des blessures, a mentionné l’athlète de 27 ans. L’organisateur m’a expliqué que ce que j’aurais dû faire, c’est de complètement arrêter de faire un “X” avec mes bâtons pour dire qu’il y avait de l’obstruction à ce moment-là. Mais, ce que je voulais leur faire comprendre, c’est qu’à la vitesse qu’on va et avec l’action du moment, tu veux juste arriver le premier en bas. »

« Ce n’est pas la faute d’Elliot et il a essayé de freiner pour ne pas se rendre dans ma ligne, ce qu’il a réussi à faire, a-t-il ajouté. Dans le moment présent, ça ne nous laisse aucune chance de prendre la bonne décision. »

Regarder vers l’avant

Gabriel Dufresne voudra mettre sa fin de semaine difficile derrière lui rapidement. Il reste quatre Coupes du monde au calendrier et la prochaine aura lieu les 26 et 27 janvier à Waterville, dans le New Hampshire. Il s’agit d’un nouvel arrêt pour les athlètes et tout le monde sera un peu dans l’inconnu lors des premières descentes. « C’est difficile de faire des plans d’avance, car on n’a pas d’idées à quoi ressemblera la piste, a dit Dufresne, ajoutant qu’il a seulement vu des vidéos. Ils ont eu des conditions difficiles pour la construction de la piste.»

D’ici la fin de la saison, Gabriel Dufresne a pour objectif de monter sur le podium. Il est conscient qu’il a tous les outils pour atteindre une des trois places disponibles et qu’il doit bien appliquer le plan de match et choisir les bonnes tactiques.

Mikaël Kingsbury se reprend dans les duels

Après une rare chute dans la première soirée de compétition, Mikaël Kingsbury s’est bien repris en raflant la médaille d’or dans l’épreuve en parallèle. Le bosseur de Deux-Montagnes a éclipsé tous ses adversaires, dont le Suédois Filip Gravenfors, en grande finale.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média