Le budget provincial assez bien reçu

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
Le budget provincial assez bien reçu
L'argent qui sera investi en matière de productivité, d'innovation et de commercialisation sera bénéfique pour les nombreuses entreprises manufacturières de la région, croit Pierre Daviault, de la MRC Les Moulins.

Les maires de Mascouche et de Terrebonne, Guillaume Tremblay et Marc-André Plante, se disent généralement satisfaits du contenu du budget 2020-2021 présenté par le ministre des Finances, Éric Girard, le 10 mars.

« Les importantes enveloppes budgétaires que le gouvernement consacrera au développement de la mobilité dans les transports collectifs ainsi qu’à la lutte contre les changements climatiques arrivent à point nommé pour l’administration municipale », écrit la Ville de Terrebonne, dans un communiqué de presse.

Les investissements de 15,8 G$ prévus dans le Plan québécois des infrastructures 2020-2030 pour « bonifier l’offre de service en transport collectif » ravissent le maire Marc-André Plante. « Lors de nos assemblées de quartier tenues en 2019, les enjeux de mobilité et de transport en commun ont été soulevés à répétition par nos citoyens. »

En matière de changements climatiques, le maire salue la mise en place du Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes (FAAC) qui aidera notamment à faire face aux inondations imputables aux crues printanières.

Terrebonne salue aussi l’annonce « d’argent neuf pour soutenir le programme AccèsLogis Québec pour réaliser des logements communautaires et abordables aux familles à revenu faible ou modeste ».

Environnement et culture

Aussi satisfait des annonces faites en matière de mobilité, le maire de Mascouche, Guillaume Tremblay, félicite le gouvernement pour deux autres « bons coups », selon lui.

Il juge que l’investissement de 70 M$, dont 50 M$ octroyés à la Communauté métropolitaine de Montréal, pour favoriser la mise en valeur et l’accessibilité des milieux naturels est « de bon augure ».

Il voit aussi d’un bon œil les sommes accordées pour la culture, plus précisément la mise en place d’infrastructures culturelles.

En ce qui concerne le logement social, M. Tremblay croit que le gouvernement aurait pu en faire plus, étant donné les grands besoins en la matière.

Soutien aux entreprises

Le directeur du développement économique et touristique de la MRC Les Moulins, Pierre Daviault, salue pour sa part les investissements annoncés en matière de productivité, d’innovation et de commercialisation, ce qui donnera un sérieux coup de pouce aux entreprises de la région, particulièrement dans le secteur manufacturier.

« Une des meilleures façons de permettre le développement économique est de soutenir les entreprises dans l’intégration des nouvelles technologies et sur le plan des exportations », dit-il.

C’est un montant 1 G$ sur cinq ans qui a été annoncé par Québec pour améliorer la productivité et la compétitivité des entreprises.

Pour ce qui est du tourisme, M. Daviault se réjouit du renouvellement, jusqu’en 2025, des ententes de partenariat régional de tourisme. Plus de détails seront dévoilés sur la façon d’utiliser l’enveloppe de 12 M$ consacrée aux ententes lors des assises du tourisme prévues en mai.

Plus pour le communautaire

Dans le monde communautaire, les investissements de 75 M$ annoncés pour les organismes communautaires autonomes constituent « un pas dans la bonne direction », selon le directeur de la Table régionale des organismes communautaires de Lanaudière (TROCL), Hugo Valiquette. On est toutefois bien loin des 460 M$ réclamés par l’ensemble des organismes de la province. De ces 75 M$, 40 seront consacrés au Programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC), soit 5 M$ de plus que l’année passée.

« Actuellement, les questions qui demeurent : est-ce que cet argent permettra de rehausser le financement à la mission globale de tous les organismes financés par ces ministères et pourrons-nous appliquer le Cadre lanaudois du PSOC ? », a ajouté la TROCL, dans une publication Facebook faite au lendemain de l’annonce du budget.

Néanmoins, M. Valiquette juge que cette sensibilité du gouvernement envers le communautaire est de bon augure alors que le lancement du prochain plan d’action gouvernemental en matière d’action communautaire est prévu pour 2021.

Lisez aussi l’article dans lequel les députés locaux commentent le budget 2020-2021.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar