Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

20 mai 2022

La Ville de Terrebonne remet les pendules à l’heure

CONFLIT D’INTÉRÊTS ALLÉGUÉ POUR LA STATION D’ÉPURATION

0222pendules

©courtoisie

Contrairement à ce qui a été indiqué par certains médias nationaux, l’UPAC n’a pas visité la Ville de Terrebonne dans le cadre du dossier de la station d’épuration des eaux.

La Ville de Terrebonne et l’entreprise FNX-Innov, à qui on a attribué le contrat de construction de la nouvelle station d’épuration des eaux à Terrebonne, ont tenu, le 16 mai, à partager des précisions et corrections importantes en lien avec une récente couverture médiatique au sujet d'un conflit d’intérêts allégué. 

Contrairement à ce qui a été avancé par certains médias nationaux, l’UPAC n’a pas visité la Ville de Terrebonne dans le cadre de ce dossier, ont d’abord affirmé la Ville de Terrebonne et l’entreprise FNX-Innov.

Ces dernières ont ensuite cru bon effectuer un retour en arrière afin de bien expliquer les tenants et aboutissants du dossier. Ainsi, en mai 2017, la Ville a octroyé un mandat par appel d’offres pour la conception des plans et devis et la surveillance du chantier de sa nouvelle station d’épuration des eaux. Ce contrat a été donné à Axor Experts-Conseil, qui a été fusionnée à FNX-Innov en octobre 2019. Puis, dans le cadre de l’appel d’offres ayant mené à l’adjudication du contrat, la Ville a reçu deux soumissions. En raison d’une irrégularité majeure touchant la licence d’entrepreneur à la Régie du bâtiment du Québec, une des soumissions a été rejetée, une décision confirmée par les tribunaux.

Le 4 octobre 2021, soit avant l’élection de Mathieu Traversy et de son équipe, un contrat a été octroyé par le conseil municipal à CRT Construction pour la réalisation des travaux de construction à être complétés en 2023. Un sous-traitant parmi la trentaine retenue par CRT est la Compagnie Wilfrid Allen (CWA).

En décembre 2021, à la suite de vérifications faites par la Ville, FNX-Innov lui a confirmé que sa société mère avait entrepris des discussions préliminaires avec CWA dans le but de considérer son acquisition. Le 11 mars 2022, l’Autorité des marchés publics a informé la Ville qu’après analyse du cadre normatif applicable à l’adjudication du contrat, aucun manquement n’avait été révélé.

La Ville et l’entreprise précisent qu’avant la clôture de la transaction pour l’acquisition de CWA par la société mère de FNX-Innov, la firme de génie-conseil a informé la Ville de sa volonté de se retirer des travaux de surveillance de chantier pour éviter toute apparence de conflit d’intérêts. Le 15 mars, FNX-Innov a procédé à l’acquisition de CWA. Notons que FNX-Innov et la Ville de Terrebonne avaient alors entamé des discussions afin qu’un protocole de transition soit mis en place pour qu’une autre firme puisse prendre le relais de la surveillance des travaux, et ce, sans coûts supplémentaires pour les contribuables.

La Ville s’est engagée à mandater ces jours-ci une tierce partie afin d’assurer un contrôle de probité jusqu’à ce que le nouveau contrat soit adjugé. « En ce moment, nous en sommes à l’étape des travaux préliminaires et à l’approbation des dessins d’ateliers. La mobilisation de CWA pour les travaux de mécanique de procédés sur le chantier n’est pas prévue avant le mois d’août et nous avons bon espoir que le nouveau contrat de surveillance du chantier aura été adjugé d’ici cette date (par voie d’appels d’offres publics) », a déclaré à La Revue le cabinet du maire Mathieu Traversy. (SF)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média