Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

30 août 2022

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

Le travail de Camélie Houle récompensé

MÉDAILLE DE BRONZE AUX JEUX DU CANADA

1622houle1

©Stéphane Fortier - La Revue

Camélie Houle, fière d’une médaille de bronze aux Jeux du Canada, poursuit sa saison en aviron et en… cross-country.

Camélie Houle, certainement l’inspiration de bien des jeunes du Club d’aviron Terrebonne (CAT), a vu ses efforts récompensés lors des derniers Jeux du Canada, qui se sont déroulés à Niagara Falls en août.   

De fait, Camélie et sa partenaire, Isabel Izquierdo-Bernier, ont remporté la médaille de bronze en Aviron Deux de couple poids légers. « C’était ma première expérience aux Jeux du Canada, mais aussi ma dernière, puisque cette épreuve disparaîtra aux prochains Jeux », révèle Camélie Houle.

En juin, elle avait participé à la 75e épreuve de la Canadian secondary school Rowing association à Saint Catharines, en Ontario. « Ça a bien été, dans les circonstances. J’avais de la fièvre et je n’ai pas pu offrir le rendement voulu. En individuel, j’ai été à deux secondes de passer en finale, rappelle Camélie. Et en double mixte, avec Alexandre Boisvert, nous avons raté la finale de très peu. »

Toujours à Saint Catharines, le 1er août, au Henley, Camélie a raté la finale à 0,1 seconde. Précédemment, lors de la 101e régate annuelle de l’Association de l’Est au bassin olympique de Montréal, en juillet, Camélie avait terminé 3e dans le U-19. « Et j’étais malade à ce moment également », fait-elle remarquer.  

Au CAT

Camélie Houle est superviseure au CAT pour les programmes destinés aux jeunes et est également monitrice. « Au cours de la saison, j’en ai vu certains qui étaient bons, d’autres qui avaient de la difficulté avec la coordination du mouvement. D’autres encore sont dans la moyenne et éprouvent plus de difficulté », mentionne celle qui a été honorée au CAT en 2019, en 2020 et en 2021 en équipe ou comme athlète de l’année.

Toutefois, des jeunes qui adoptent l’aviron, le CAT et Camélie aimeraient en avoir plus. « Nous avons entraîné 10 à 12 jeunes cet été. La pandémie a eu un [grand impact] dans le sens où l’arrêt de nos activités a fait en sorte que plusieurs ont choisi d’orienter leurs loisirs ailleurs », déplore-t-elle.

La jeune femme, qui poursuit ses études au Cégep à Terrebonne, n’a pas l’intention, pour sa part, de lâcher l’aviron. « Je vais continuer à m’entraîner pour participer à des têtes de rivière (courses contre la montre, les équipages s'élançant les uns après les autres en suivant des intervalles fixes) en septembre et en octobre à Ottawa et à Boucherville, et à une autre peut-être à Saratoga aux États-Unis », annonce Camélie, qui fait aussi partie de l’équipe des Rafales en cross-country du Cégep, équipe avec laquelle elle participera à quatre compétitions. Rappelons, en terminant, que six membres du CAT participaient aux Jeux du Canada.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média