Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culturel

Retour

22 septembre 2022

Gilles Bordonado - gbordonado@lexismedia.ca

Créativité et originalité au rendez-vous

1922festival 9

©Gilles Bordonado - La Revue

Une prise de vue de l’exposition révélant les talents des artistes professionnels.

Le Festival des arts de Mascouche a fait un grand retour en présentiel réussi après deux ans d’absence. Au parc du Grand-Coteau, du 3 au 5 septembre, 60 artistes émergents et professionnels, dont plusieurs talents locaux, ont exposé leurs œuvres devant le public.

L’art y a été représenté dans une grande variété de techniques, de médiums et de styles : acrylique, aquarelle, dessin, techniques mixtes, photographie et autres. L’artiste multidisciplinaire Dominique Normand, qui se préparait à quitter le Québec pour une nouvelle vie en Nouvelle-Zélande, en a été la tête d'affiche. Une dizaine de ses œuvres récentes et largement inspirées des Premières Nations étaient exposées au petit pavillon du parc.

Un grand chapiteau accueillait des œuvres signées par 34 artistes émergents, mais aussi de jeunes de moins de 18 ans, une tradition du Festival, et celles, hors concours, d’artistes membres du conseil d’administration du Festival. Ces créations en voisinaient d’autres offertes par des artistes à l’occasion d’un encan silencieux dont les profits revenaient à l’organisme. Le pavillon du Grand-Coteau accueillait de son côté les œuvres de 26 artistes professionnels, incluant certains qui n’en étaient pas à leur première visite.

Cette rencontre entre artistes et visiteurs a favorisé les échanges. Les questions fusaient pour connaître le cheminement de l’artiste et les techniques employées, des moments précieux tant pour le spectateur curieux que pour le créateur, souvent isolé dans son atelier. Une dizaine de conférences, d’ateliers et de prestations bonifiaient le programme. Notons la diversité et la qualité des artistes présents, de même que l’organisation bien ficelée par des bénévoles engagés.  

Un jury externe et expérimenté a consacré le travail d’une dizaine d’artistes à l’occasion de la traditionnelle soirée de remise de 5 950 $ en bourses le samedi soir. « Ce qui fait du Festival l’un des événements les plus généreux parmi les symposiums québécois », a confié la directrice du Festival des arts de Mascouche, Chantal Peterson.

Celle-ci rapporte que 1 500 visiteurs payants étaient du rendez-vous, « des chiffres qui ne tiennent pas compte des enfants, qui entrent sur tous les sites gratuitement, des promeneurs du parc, qui peuvent assister aux performances, aux activités et aux ateliers extérieurs ». « Rallier 1 500 personnes en un seul week-end autour d’une discipline en arts visuels, c’est excellent », s’est-elle réjouie.

Soulignons le tirage d’une superbe toile de Claude Tousignant choisie par la Caisse Desjardins Le Manoir et remportée par Lionel Lemieux, de Mascouche. Elle lui a été remise par Nadine Boire, directrice générale de l’institution financière, partenaire principal du Festival avec la Ville de Mascouche.

©Gilles Bordonado - La Revue

Dans la catégorie des Artistes émergents : à l’arrière, Erwann K (prix Créativité), Guy Pilon (3e prix) et Judith Fleurant (mention honorable); à l’avant, Beatriz Salas (mention honorable), Marie-Pierre Gaudreault (1er prix Abstraction), Louise Cormier (2

©Gilles Bordonado - La Revue

L'artiste Grou, coup de cœur de la juge Sylvie Coutu, Michelle Paradis, coup de cœur de Léonel Jules, et Danielle Hudon, coup de cœur d’Arianne Cardinal, posent en compagnie de Martine Lamarche.

©Gilles Bordonado - La Revue

Beatriz Salas a remporté la bourse de la Ville de Mascouche. Elle pose avec la présidente Martine Lamarche et les conseillers municipaux Bertrand Lefebvre et Éric Ladouceur.

©Gilles Bordonado - La Revue

Dans la catégorie Artistes professionnels, André Brien (au centre) a remporté le grand prix du Festival. Il est accompagné de la présidente Martine Lamarche, d’Isabelle Langevin (mention honorable), de Nathalie Godard (3e prix) et de Pierre Decelles, de l

©Gilles Bordonado - La Revue

L’œuvre La première fois que je t'ai vu de BGali (Brigitte Galipeau) fera dorénavant partie de la collection du député de Masson, Mathieu Lemay.

©Gilles Bordonado - La Revue

Le photographe Sébastien Arbour a remporté le 2e prix chez les artistes professionnels.

©Gilles Bordonado - La Revue

La compétition ludique « Sans pinceaux, sans couteaux, sans rouleaux » a connu un super succès, ralliant petits et grands, artistes ou visiteurs.

©Gilles Bordonado - La Revue

Une vue de l’exposition mettant en vedette les artistes émergents.

©Gilles Bordonado - La Revue

Une prise de vue de l’exposition révélant les talents des artistes professionnels.

©Gilles Bordonado - La Revue

Plusieurs enfants et adolescents ont pris part au volet jeunesse du Festival. Ici, la galerie des jeunes.

©Gilles Bordonado - La Revue

Trois lauréats du volet jeunesse : Victoria Nalbandyan, Adam Bélanger et Elli Levi. Absente de la photo : Mercedes Lefebvre.

©Gilles Bordonado - La Revue

L'œuvre de l’artiste graffiteur Rémi Fléo, créée en direct, a trouvé une nouvelle demeure, puisque le Festival en a fait don à la Maison des jeunes La Barak de Mascouche.

©Gilles Bordonado - La Revue

La directrice générale Chantal Peterson avec l’invitée d’honneur Dominique Normand.

©Gilles Bordonado - La Revue

La création collective menée par l’artiste Karine Chartrand a permis à petits et grands d’exprimer leur talent.

©Gilles Bordonado - La Revue

L’artiste terrebonnien émergent Banner, alias Carl Savard, un créateur inspiré par le pop art.

©Gilles Bordonado - La Revue

La portraitiste au crayon Rosemarie Bordonado, de Mascouche, en est à sa troisième participation au Festival, mais à sa première dans le volet Artistes émergents.

©Gilles Bordonado - La Revue

Le photographe professionnel Sébastien Arbour présente ses œuvres à une visiteuse.

©Gilles Bordonado - La Revue

Guy Pilon, artiste multimédia émergent, a présenté des œuvres uniques mariant bois, plaque de plâtre et peinture.

©Gilles Bordonado - La Revue

Olena Cherniavska, alias Lena Lenoir, artiste originaire d’Ukraine et résidente de Mascouche, pratique la peinture à l’acrylique et à l’huile.

©Gilles Bordonado - La Revue

Artiste professionnel, Pierre Legrand, de Terrebonne, marie encre et graphite. Ses dessins sont pour lui le langage du cœur et de l’esprit.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média