Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

12 octobre 2022

Naomie Briand - nbriand@medialo.ca

Terrebonne croisera le fer avec quatre projets

PROJET DE CAMPUS UNIVERSITAIRE

1622campus2

©Stéphane Fortier - La Revue

Le président du CRUL et maire de Mascouche, Guillaume Tremblay, lors de sa tournée des MRC lanaudoises pour promouvoir l’appel de candidatures pour un futur campus universitaire.

Il n’y a pas que Terrebonne et Repentigny qui souhaitent obtenir un campus universitaire. Deux autres localités ont déposé un projet : Saint-Lin-Laurentides et la MRC de Montcalm. Un promoteur privé de la région de Joliette serait aussi sur les rangs.  

Le président du CRUL et maire de Mascouche, Guillaume Tremblay, est très satisfait de constater que l’audace du CRUL aura payé, avec la récolte de cinq dossiers. « Je pense que comme société, prioriser l’éducation, c’est bien beau de le dire en élections, mais il ne faut pas juste le dire, il faut agir », lance-t-il, en souhaitant que l’analyse des candidatures par une firme privée ne termine pas tablettée à Québec. « Le gouvernement du Québec attend juste que la région s’entende. »

Saine compétition

Mercredi, seules les villes de Terrebonne et de Repentigny avaient publiquement dévoilé leurs dossiers de candidature; une concurrence qui se fait déjà sentir. « Si c’est sain? Je pense que oui », commente Guillaume Tremblay, ajoutant que la région a « tout à gagner de travailler ensemble ». La Ville de Mascouche a annoncé dès le départ qu’elle ne déposerait pas de candidature pour des raisons évidentes de conflit d’intérêts.

Le président du CRUL refuse toutefois de se prononcer sur le souhait du PDG de la Chambre de commerce et d’industrie Les Moulins, Pierre Berthiaume, de voir Repentigny se rallier au projet de Terrebonne, en raison de la proximité géographique.

Même chose en ce qui concerne la demande du maire de Joliette, Pierre-Luc Bellerose, qui veut l’annulation pure et simple du processus de candidatures, le temps d’en confirmer les modalités. « Je respecte sa position, mais il n’est pas question [pour le CRUL] de reculer. »

Guillaume Tremblay rappelle que Lanaudière a l’un des taux de diplomation les plus bas au Québec en ce moment. « Je ne suis pas fier de ça. Je ne suis pas fier de ma région. » Et pour lui, renverser la tendance passe par un campus digne de ce nom dans la région. « Je pense qu’on y a droit. »

Lisez également : Terrebonne présente son projet de quartier universitaire« Pas d'autre endroit possible que Terrebonne » et Un legs souhaité par Pierre Fitzgibbon.

Êtes-vous d’accord avec la politique de la SAAQ d’obliger les 80+ de passer un test médical ?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média