Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communautaire

Retour

15 novembre 2022

Naomie Briand - nbriand@medialo.ca

Les Moulins souhaite la bienvenue à une soixantaine d’arrivants

IMMIGRATION

2722civique

©Naomie Briand - La Revue

Touchante interprétation de Je suis d’ici, je suis d’ailleurs par la chorale composée de 19 personnes immigrantes qui ont choisi la MRC Les Moulins pour continuer leur chemin.

La MRC Les Moulins a officiellement souhaité la bienvenue à une soixantaine de nouveaux arrivants à l’occasion d’une première cérémonie civique depuis la pandémie.

« Ça fait du bien de vous voir en personne! » a lancé le préfet et maire de Mascouche, Guillaume Tremblay. Ce dernier a tenu à rappeler aux immigrants qui ont choisi la région des Moulins pour s’établir qu’ils « contribuent à enrichir la communauté » et qu’ils devaient « se sentir chez eux ».

La mairesse suppléante de Terrebonne, Vicky Mokas, a laissé de côté son texte officiel pour parler à cœur ouvert. « Chaque fois que je dis mon nom, je vois de petits points d’interrogation dans les yeux… » Son père est Grec, sa mère, Québécoise. « Je suis partiellement le fruit de l’immigration », a-t-elle fièrement lancé.

L’organisme AMINATE, qui intervient auprès des immigrants, a bien entendu été mis à profit dans le déroulement de la soirée. L’organisme réalise quelque 14 000 interventions annuelles sur « le chemin pas toujours facile de l’intégration dans un nouveau pays », comme l’a souligné la directrice, Hassiba Idir, qui a ajouté que « l’intégration est une responsabilité partagée ».

Dans Les Moulins, la population immigrante est passée de 7,9 % en 2016 à 11,1 % en 2021, selon les données du recensement. Depuis le début de l’année, AMINATE a offert des services à des personnes provenant de 45 pays.

D’ici et d’ailleurs

Moment phare de la soirée : une chorale de 19 personnes issues de l’immigration a entonné la pièce Je suis d’ici, je suis d’ailleurs, sous la direction et l’œil attendri d’Olivier Lamarre, artiste multidisciplinaire de Terrebonne. L’émotion était palpable dans la salle en les entendant chanter les paroles suivantes : Dans ma valise, toutes mes peurs, d’ailleurs.

Chacun des participants à la chorale a été invité à parler de lui, de son expérience. Certains ont fui la guerre, d’autres ont laissé derrière leur famille, avec le but commun d’améliorer leur sort.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média