Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

25 janvier 2023

Naomie Briand - nbriand@medialo.ca

Délais jugés trop courts pour répondre à la SAAQ

3623saaq

©Naomie Briand - La Revue

La suspension du permis de conduire de Jeannine Cossette porterait grandement atteinte à son autonomie.

Les délais que l’on accorde aux aînés de plus de 80 ans pour produire leurs documents médicaux auprès de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) afin de conserver leur droit de conduire sont-ils insuffisants ? C’est ce que prétendent plusieurs aînés, dont la Terrebonnienne Jeannine Cossette.

Mme Cossette a reçu une lettre de la SAAQ à la mi-novembre, dans laquelle on lui demande de fournir une preuve médicale témoignant de ses capacités de conduite, de même qu’une attestation de son acuité visuelle par un optométriste. Date limite : le 16 février, après quoi, faute de fournir lesdits documents, elle risque de voir son permis suspendu.

Or, son médecin de famille est en congé de maternité et on manque de ressources dans le réseau de la santé, s’insurge la femme de 81 ans. Qui plus est, la période de trois mois qu’on lui accorde comprend le temps des Fêtes, moment de l’année où beaucoup de gens sont en congé.

La SAAQ répond

« Pour leur sécurité et celle des autres, tous les conducteurs doivent satisfaire à des exigences liées à l'état de santé et à la vision. Les conducteurs de 80 ans et plus doivent se soumettre à un examen médical de six mois avant d’atteindre l’âge de 80 ans, et tous les deux ans par la suite », nous mentionne le service des communications de la SAAQ.

Le délai accordé pour produire les documents médicaux est effectivement de 90 jours, mais il est possible de faire une demande de prolongation en communiquant avec la Société au 1 800 361-7620. « L’octroi d’un délai supplémentaire de 30 jours est alors la norme. Cependant, si la cliente nous fait part de circonstances particulières, il peut y avoir des ajustements », ajoute Anne Marie Dussault Turcotte, porte-parole de l’organisation.

Un délai supplémentaire que n’exclut pas de demander Mme Cossette, qui craint de voir son permis suspendu, elle qui fait beaucoup de bénévolat dans la région des Moulins.

Notons que depuis un an, les conducteurs ayant atteint l’âge de 75 ans doivent remplir un formulaire d’autodéclaration médicale obligatoire, lequel remplace les rapports médicaux remplis par des professionnels de la santé qui étaient auparavant exigés. « Cette approche, basée sur une gestion du risque de sécurité routière, permet de réduire la pression sur le réseau de la santé en évitant les demandes de rapport médicaux systématiquement pour les personnes en bonne santé », précise la SAAQ.

Lisez également : L'AQDR va plus loin.

Êtes-vous d’accord avec la politique de la SAAQ d’obliger les 80+ de passer un test médical ?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média