Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

20 janvier 2024

Martin Dumont - mdumont@medialo.ca

La Traversée des Laurentides souligne son demi-siècle

3624_TDL4

©Photo gracieuseté - Alain Pitre

Pour le 50e anniversaire de la TDL, les mordus de ski nordique se sont donné le défi de parcourir 500 km en 12 jours.

Les amateurs de ski nordique auront l’occasion de célébrer en grand l’expression de cinq décennies de passion pour leur sport en prenant part à la Traversée des Laurentides (TDL) 2024 du 22 janvier au 3 février dont le coup d’envoi sera donné dans Lanaudière au Domaine Bazinet.

Se déroulant habituellement sur 4 jours, l’édition du 50e anniversaire propose un défi s’étalant sur 12 jours, soit un parcours de plus 500 km qui amènera les participants à traverser plusieurs municipalités des Laurentides et de Lanaudière. « Il n’y pas beaucoup d’endroits où on peut skier comme ça de village en village, on est vraiment privilégiés dans les Laurentides », indique le membre du conseil d’administration et fidèle de la classique Normand Pion.

Cette année, les participants partiront du Domaine Bazinet le lundi 22 janvier et skieront sur le Sentier National jusqu’au Centre de Ski Val Saint-Côme. Les skieurs reprendront la route le lendemain pour traverser la forêt Ouareau et atteindre l’Étoile du Nord à Saint-Donat. Le reste du trajet se déroulera dans les sentiers des Laurentides.

Une aventure de fous

Organisées chaque année par une dizaine de bénévoles, les différentes traversées demandent une année complète de planification et de travail sur le terrain avant de pouvoir donner le coup d’envoi à l’expédition. « Ce sont des distances incroyables. Ça nous fait découvrir des endroits auxquels on n’aurait jamais accès si on ne travaillait pas ensemble », propose Marie Blackburn, une habituée de cette classique depuis plus de 30 ans. Sur le terrain, il est nécessaire de raccorder les sentiers entre eux, d’obtenir des droits de passages de propriétaires et s’assurer pouvoir trouver ses repères, mais aussi trouver des solutions aux nombreux défis techniques concernant l’équipement et l’hébergement. » C’est un gros travail de passionnés, un travail de fous! On se le dit souvent qu’on est des malades! », illustre Mme Blackburn.

Normand Pion est aussi un adepte de la classique depuis la même époque. Aventurier de nature, il a développé des habiletés en cartographie et une connaissance des sentiers des Laurentides qu’il a mis à profit en tant que bénévole au sein du comité organisateur. «  Avec 12 jours, cette année la logistique est plus complexe qu’à l’habitude. On a besoin de bénévoles à l’extérieur pour venir nous aider », illustre le passionné

Unir les générations

Richard Pion est le fils de Normand Pion. Il avait 10 ans quand il a pris part à sa première TDL. « Disons que l’idée ne venait pas vraiment de moi au début, mais au fil des années j’ai pris le goût à l’aventure. Je le fais par désir d’accomplissement personnel, pour me dépasser. J’ai eu des moments plus difficiles dans ma vie, mais quand je faisais le bilan des choses importantes que j’avais fait dans l’année, d’avoir fait la TDL, c’était toujours important pour moi, c’est devenu une raison de vivre », mentionne celui qui a 26 ans en sera à sa 15e année de participation. 

Afin de fêter en grand la 50e  édition de la TDL, les organisateurs ont ajouté quelques éléments supplémentaires à leur rendez-vous nordique annuel. Le premier 4 jours est réservé aux experts et comprend un parcours où le relief mettra aux défis les habitués. On promet aussi des souvenirs en photo, de l’animation, de la musique et des fêtes au terme de chacune des journées. La dernière journée de l’événement, tous les anciens qui ont déjà participé à l’événement seront invités à joindre le groupe pour des festivités. Il est prévu que les skieurs se regroupent au Centre-Ville de Sainte-Agathe pour la dernière portion du parcours.

« Les défis, ça fait partie de l’aventure, mais c’est le fait de partager ce bonheur, de découvrir de beaux paysages et voir les sourires sur les visages, c’est pour partager ces beaux moments que l’on fait ça. » -Normand Pion

Préserver notre richesse

Pour le président de la TDL Brian Lambert, le 50e anniversaire et l’occasion de se rappeler que la  raison première qui motive ces événements est la préservation des sentiers patrimoniaux qui sont toujours  menacés par le développement immobilier. « Pour le 50e, on aimerait souligner l’importance de notre réseau de sentiers patrimoniaux dans les Laurentides, c’est vraiment important. C’est pour cette raison que l’on travaille avec les clubs de plein air pour promouvoir, protéger et pérenniser cette richesse », conclut-il.

Des faits intéressants sur la TDL

•            La TDL organise des événements comme la traversée du Québec en 35 jours en 1984;

•            La moyenne d’âge des participants se situe entre 45 et 50 ans;

•            25 % des participants sont des femmes;

•            Les skieurs parcourent en moyenne 50 km par jour, souvent en parcours montagneux;

•            Aujourd’hui, il y a des enfants et même des petits-enfants d’anciens participants qui prennent part à l’événement.

Pour obtenir des informations sur le parcours de la TDL 2024, consultez-le : https://skitdl.com/

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média