Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Municipal

Retour

13 juin 2022

Stéphane Fortier - sfortier@medialo.ca

Seules 56 % des recommandations ont été suivies l’année dernière

RAPPORT DE LA VÉRIFICATRICE GÉNÉRALE DE TERREBONNE

0422vege

©courtoisie

La vérificatrice générale Sonya Guilbault vient de déposer son rapport qui couvre l’année 2021.

Lors de la séance publique du conseil municipal de la Ville de Terrebonne du 6 juin, on a procédé au dépôt du rapport annuel 2021 de la vérificatrice générale, Sonya Guilbault.    

Ce rapport présente notamment le résultat de trois audits ainsi que de la reddition sur le suivi de 84 recommandations. Il serait fastidieux d’énumérer ces 84 recommandations, mais la vérificatrice a remarqué un point important qui devra certainement être amélioré. « La connexion entre la haute gestion et le terrain, autrement dit les différents départements, n’est pas uniforme. Il y a notamment un manque de suivi », déplore Sonya Guilbault.

En ce qui a trait à la gestion des eaux usées, elle constate des lacunes en matière d’encadrement. « Même si la Ville et la Régie d’assainissement des eaux Terrebonne-Mascouche (RAETM) ont mis en place des mécanismes qui leur permettaient de suivre le respect des exigences réglementaires, d’autres mécanismes doivent toutefois être déployés sur les plans tant du suivi de la performance des opérations que de la gestion des infrastructures pour encadrer les activités réalisées par les divers acteurs », observe Mme Guilbault. La vérificatrice conclut également que cet encadrement devrait mieux soutenir les équipes de la RAETM et de la Ville, soit en évaluant le temps requis pour prendre en charge ces activités et en mettant à leur disposition les outils pour maximiser leur efficience, avec l’ensemble des données utiles à ces activités.

Lacunes en matière agricole

La vérificatrice générale a aussi observé que malgré les objectifs que s’est fixés la Ville de Terrebonne en matière d’agriculture, les résultats ne sont pas frappants ou le sont peu. « La Ville s’est fixé des objectifs, des politiques, mais les mesures donnent des résultats peu probants. Cela prendrait des mesures plus structurantes pour atteindre ces objectifs et en assurer le suivi. Je rappelle que 42 % de la superficie totale du territoire de la Ville est en zone agricole, avec des terres d’un bon potentiel de culture », mentionne-t-elle.

Et en ce qui a trait au suivi des recommandations antérieures? La vérificatrice note une détérioration de la prise en charge des actions par la Ville, avec 56 % d’actions appropriées. Pourtant, l’année précédente, on parlait de 95 %. « La Ville n’a pas été en mesure de terminer la mise en œuvre de ses actions dans un délai de trois ans. Malgré les actions entreprises par la Ville, les échéanciers initiaux tendent, pour certains audits, à être reportés dans le temps, et le leadership pour assurer leur prise en charge a été insuffisant », constate-t-elle. Cette année, la vérificatrice générale, qui est en poste depuis cinq ans, soulève pourtant que les grands constats des audits réalisés en 2021 sont similaires à ceux de plusieurs audits antérieurs.

Le rapport annuel 2021 de la vérificatrice générale est disponible sur le site Web de la Ville de Terrebonne : https://bit.ly/3xpQnAp.

Lisez également : Terrebonne prend acte des recommandations de la vérificatrice générale.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média