Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culturel

Retour

18 juillet 2022

Mégane Garceau - mgarceau@lexismedia.ca

Danser avec la musique de Richy Jay

1022richyjay

©courtoisie

L’artiste de style afro-caribéen Richy Jay sera en spectacle le 2 août au parc Philippe-Villeneuve, à La Plaine.

L’artiste Richy Jay sera en première partie du rappeur Vendou le mardi 2 août, lors d’un spectacle de la programmation POP ton été! de la Ville de Terrebonne, au parc Philippe-Villeneuve, à La Plaine. La Revue a discuté avec cet artiste émergent de style afro-caribéen.

Originaire de Port-au-Prince en Haïti et maintenant résident de Terrebonne, Richy Jay, de son vrai nom Richard Verdieu, est un auteur-compositeur-interprète qui a le rythme dans le sang. Avec sa musique colorée et chaude, il transporte l’auditoire dans une valse de styles et de rythmes qui rappellent ses origines et son histoire. « J’aime la musique joyeuse », déclare-t-il, tout sourire.

Son parcours éclectique l’a amené à toucher à différents styles musicaux et à se forger sa propre identité. Dès 8 ans, le jeune Richard explore l’univers de la musique. « Je chantais à l’église », se rappelle-t-il. Il fréquente régulièrement les lieux pour chanter des hymnes, accompagné de sa grand-mère et de sa mère. Bien qu’il ait un talent inné, jamais n’aurait-il imaginé faire une carrière musicale. Et pour cause, le soccer est alors sa véritable passion. « Mais finalement, ça n'a pas eu lieu », dit-il, un peu d’amertume dans la voix. Il mettra de côté le sport pour s’initier à la tendance de son quartier : le rap créole. Lors de cette période, il crée son premier groupe, nommé Hottansyon Hip Hop, et joue ses premières chansons à la radio. Toutefois, le plaisir est écourté par la situation politique trouble du pays et son départ vers la République dominicaine. Pendant ses quelques années de résidence dans cet autre pays caribéen, il prend au sérieux son potentiel musical. « Je commençais vraiment à chanter. C’est là que j’ai suivi un cours de guitare », explique-t-il. Richard Verdieu prend de l’assurance et crée, avec son frère, le projet 2B Jay, son second groupe de rap.

Recommencer à zéro. Encore.

En 2011, l’artiste arrive au Canada et reprend son parcours musical, mais cette fois-ci en soliste. Il teste un peu le marché francophone avec son rap créole, mais le public n’est pas au rendez-vous. Il se rend vite compte que « les gens ici aiment beaucoup la musique caribéenne ». La soca, le reggae, la salsa, le merengue, la bachata et autres. L’auditoire aime quand ça bouge, quand ça a du rythme, mais surtout quand ça rappelle l’été et ses chaleurs. « Je me suis dit : “je l’ai dans le sang, le rythme, alors laisse-moi faire” », s’exclame Richy Jay. Depuis, il enchaîne les enregistrements et les spectacles. Sa popularité grandissante prouve qu’il a trouvé sa voie. Avec quatre albums en poche, l’artiste n’est jamais à court d’inspiration. Son processus créatif très libre est guidé par son instinct. « Le texte, les compositions et les mélodies, c’est moi qui fais tout. Mon cerveau n’arrête pas, confie-t-il. Je peux avoir une idée comme ça et sur mon téléphone, je l’enregistre. »

Richy Jay sera en spectacle tout l’été avec son nouvel album, Le Temps, paru le 12 mai. Pour connaître ses prochaines dates et ses lieux de prestations, visitez le site Internet www.tolalitomusic.com/calendrier-spectacles.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média