Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

18 janvier 2023

Naomie Briand - nbriand@medialo.ca

Surprise complète chez AMINATE

La directrice d’AMINATE, Hassiba Idir, dont l’organisme intervient avec les nouveaux arrivants dans Les Moulins, se dit surprise de la situation de Pierre Marcel Monsanto et « navrée » de l’apprendre.

Mme Idir n’a eu vent d’aucune autre histoire du genre entre les murs de son organisme; elle ne prétend toutefois pas que cette réalité n’existe pas. « Nous travaillons avec les nouveaux arrivants, ils n’ont pas eu le temps de s’installer encore », explique-t-elle, rappelant que dans les plaintes de M. Monsanto, il y a l’effet répétitif.

Depuis un an, AMINATE travaille plus étroitement avec les policiers de Terrebonne et de Mascouche pour ouvrir le dialogue avec les communautés ethniques.

« Le racisme n’est pas un mot à utiliser à tort et à travers », plaide-t-elle. Surtout, elle veut faire comprendre aux policiers que les immigrants proviennent souvent de pays où l’image et l’intégrité de la police sont mises à mal. « On vient de pays où l’on n’a pas la sécurité, alors on cherche la sécurité. »

L’importance de la médiation

Mme Idir a eu à intervenir une fois dans le dossier d’un immigrant interpellé à répétition par les policiers. L’histoire a une fin heureuse. « Cet homme veut devenir un agent de changement. » Il pourrait même être appelé à s’impliquer dans des formations avec les agents, pour les sensibiliser à sa réalité d’immigrant. Pour la directrice d’AMINATE, il s’agit d’une situation gagnant-gagnant qu’elle souhaite se voir répéter dans d’autres dossiers.

3523aminate

©archives

Hassiba Idir

Fo Niemi, directeur du Centre de recherche-action sur les relations raciales (CRARR), estime que « c’est exactement ce qui doit être fait » pour « mieux se connaître et mieux se comprendre ». Pierre Monsanto, quant à lui, refuse de dire si une médiation peut être envisagée dans son cas. « Je ne suis pas en mesure de répondre », lance-t-il, renvoyant ainsi la balle à ses avocats.

Les immigrants constituent 11 % de la population dans Les Moulins. Pour Hassiba Idir, il est clair que le corps policier local devrait davantage représenter cette réalité. « On me dit que personne [des communautés ethniques] ne postule. » Selon les statistiques du corps policier, les immigrants constituent 8,7 % des effectifs à Terrebonne, mais bien peu de Noirs en font effectivement partie.


Il faut également lire : Un homme pointe du doigts les policiers de Terrebonne et La police rejette les allégations de profilage

À votre retraite, habiteriez-vous dans une résidence comme le 45 Nord ?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média